vendredi 20 avril 2018

N° 287 : Ghost in the Machine




1/ STACY LATTISAW "Don't You Want To Feel It (For Yourself)" : extrait de l'album mythique produit par Narada Michael Walden et qui contient quelques bombes comme "Jump to the Beat" ou "Dynamite". En heavy rotation sur la piste du Patch Club de La Varenne en 1980 !

2/ MORLACK "Freakout" : Morlack est graaaand, Morlack est très très graaaand ! tel un Patrick Montel en transe au commentaire d'un meeting d'athlétisme, je vénère ce danois barré qui transforme les vieux classiques disco-funk en tueries breakbeat...

3/ MORLACK "Love Thing" : ... et qui récidive avec le re-edit d'un joyau de l'album éponyme de Raydio (déjà amplement plébiscité sur mon blog).

4/ MICHAEL JACKSON "Black Or White" (Extended Clivillés & Cole Mix) : sans aucun doute parmi les 3 meilleurs remixes du duo new-yorkais. Un chef d’œuvre festif et roboratif que j'ai joué sans modération dans le Top Dance Megamix.

5/ SANDRA "Everlasting Love" (PWL Razormaid Mix) : escapade "dance" avec une reprise du tube de Robert Knight par une Sandra tombée dans l'escarcelle de PWL Productions (Stock, Aitken & Waterman).

6/ MEL & KIM "That's The Way It Is" (Razormaid Mix) : même traitement pour le duo anglais sur la férule de la Linn Drum comme dans la plupart des mixes PWL.

7/ ZINNO "What's Your Name" (The Return) : un remix belge de 1989 signé Serge Ramaekers, producteur de Cartouche.

8/ FARLEY "JACKMASTER" FUNK "Farley Knows House" (PPF Jack From Daze Dub) : en 2011, le catalogue du label historique de Chicago (Traxx Records) était livré aux remixes de producteurs soucieux de conserver l'essence originelle.

9/ 49ers "The Message" (Underground Vocal) : ce remix extrêmement confidentiel (j'ai mis 5 ans à le trouver !) fut entendu lors de l'émission Max Party et joué par Paul Armstrong. Il est l’œuvre de l'italien D.J. Pagany, très présent dans les remixes de Capella.

10/ DANIEL LESEMAN "So Fine" (Original Mix) : une deep-house extrêmement séduisante venue des Pays-Bas, pays habituellement plus "bourrin" en matière de musique club surtout avec le style gabber, véritable calamité pour les oreilles.

11/ PABLO VALENTINO "One" (Detroit Swindle Perspective) : et puisque les Pays-Bas veulent nous démontrer qu'ils savent faire preuve de swing, voici le remix d'un duo originaire d'Amsterdam.

12/ CRAZY P "Changes" (Hot Toddy Remix)
: Pour des raisons évidentes de décence, Crazy P a dû retoucher son pseudo et ne gardant que l'initiale P de l'attribut masculin. La référence au "French Kiss" de Lil' Louis sonne à nos oreilles comme une évidence même si le sample est pioché dans le "Love Tempo" de Quando Quango , "déconnade" anglaise de 1985 qui n'a pas grand chose à voir.

13/ BEN PEARCE "What I Might Do" (Club Edit) : un bidouillage très habile de l'accapella de "Cornbread, Fish & Collard Greens", un titre "soul roots" d'Anthony Hamilton.

14/ PURPLE DISCO MACHINE feat. Karen Harding "Love For Days" (Extended) : découvert sur YouTube dans le fantastique set du DJ allemand Purple Disco Machine (Essential Mix), un modèle du genre, aux transitions rapides... à savourer sans délai.

2 commentaires:

  1. Cher DJ B2□,
    Toujours à l'affût,
    Jamais déçu.

    RépondreSupprimer
  2. “Penser c’est bien, danser c’est mieux!”

    RépondreSupprimer