lundi 19 décembre 2016

N° 272 : On The Black Side Of The Street



Joyeuses fêtes de Noël tout le monde ! et pour clôturer cette année, un mix gorgé de re-edits funky de haute volée. Bonne écoute et à l’année prochaine.

Playlist : 

THE DETROIT SPINNERS "Could It Be I'm Falling In Love" / DAVID GRANT & JAKI GRAHAM "Could It Be I'm Falling In Love" : l’original de 1972 et sa merveilleuse reprise en 1985.

BARBARA PENNINGTON "On A Crowded Street (John Morales Remix)
: c’est Broadway ! avec un mix plutôt rare.

Dr. PACKER "Can't Figure Out" : un re-edit de “Thinking About Your Love” de Skipworth & Turner (1985).

Dr. PACKER "I Wanna Know" : on reconnait la voix de fausset de Philip Bailey (“I Want To Know You” - 1984).

NONA GAYE & PRINCE "Love Sign" (Alien Disco Sugar Edit) : le Dj grec toujours au top niveau.

NAYOBE "I'll Be Around" (Extended Club Mix) : encore une reprise sur les Detroit Spinners. Un classique de la radio Maxximum. Mix pourri mais classique quand même.

FUNKANOMICS "Funky Sensation"
: gros travail de réarrangement avec une basse monstrueuse sur ce hit de Gwen McCrae.

ONLY CHILDREN "Falling" : l’original “Falling In Love” (1983) est du groupe Surface. L’intro au Rhodes avait d’ailleurs été utilisée pour “Do You Want Me” de CLOUD 9.

TOTAL CONTRAST "Takes A Little Time" (The Decareydited Bandito Mix)
: un N° 1 du Billboard Hot Dance Club Play en 1985 avec un arrangement énorme.

JODY WATLEY "Don't You Want Me" (Extended Version)
: du pur freestyle de l’année 1987 produit par le regretté Bernard Edwards (Chic).

NENEH CHERRY "Buffalo Stance" (Nearly Neue Beat) : de la série des excellents remixes (ici Arthur Baker) sur ce classique de 1989.

LISA M "People" (Nellee's Rave Mix) : remixé par le producteur de Massive Attack.

vendredi 2 décembre 2016

N° 271 : The Spirit of the 80s



1/ RAY PARKER Jr. "It's Your Night" (Long Version) : ce guitariste à la voix de velours crée le groupe Raydio en 1977 et l'album éponyme qui sort dans la foulée est un must-have absolu avec des titres comme "Jack & Jill" (le tube) mais aussi "Honey I'm Rich" et le fabuleux instrumental "Get Down".
En 1980 sort l'album "Two Places At The Same Time". Truffé de joyaux, on retiendra surtout le hit "It's Time To Party Now". "It's Your Night" figure sur l'album "A Woman Needs Love" (1981), tout aussi remarquable que l'opus précédent avec un son qui reste une référence dans l'univers du funk.

2/ JANET JACKSON "What Have You Done For Me Lately" (Extended Mix)
: dernière chanson enregistrée pour l'album "Control" mais première sortie en single, en 1987. Production Jimmy Jam & Terry Lewis, c'est le genre de titre dont a dû s'inspirer Bruno Mars pour ses récentes incursions dans le funk.

3/ TONY TERRY "Forget The Girl" (Extended Mix) : déjà chroniqué dans le set N° 2.

4/ FOX THE FOX "Precious Little Diamond" (Pettibone Remix) : un groupe néerlandais dans un style neder-disco, selon ce que je lis sur le web. Je n'avais jamais entendu parler de cette tendance mais il est vrai qu'en creusant un peu le sujet on retrouve des artistes comme Time Bandits ou Forrest, déjà joués dans mes sets précédents.

5/ JOHNNY HATES JAZZ "I Don't Want To Be A Hero" (Dj "S" Bootleg Extended Dance Re-Mix) : j'ai découvert ce remixeur par hasard dans mes pérégrinations sur Soulseek et son travail est plutôt qualitatif.
"I Don't Want to Be A Hero" est une chanson anti-militariste, follow-up du hit "Shattered Dreams" (1987). Quasiment sabordé en conséquence sur le marché US par la maison de disque (américaine) , le titre parvint toutefois à se hisser à la 31e place du Billboard.

6/ MICHAEL JACKSON "Billie Jean" (Casual Connection Rework) : encore un réediteur de grande classe qui s'attaque avec humilité au monument "Billie Jean" sans le dénaturer.

7/ ANIMAL NIGHTLIFE "Mr. Solitaire" (12" Mix) : un groupe anglais de cool jazz dans la lignée de Matt Bianco. "Mr Solitaire" est le plus gros hit du groupe et est extrait de l'album "Shangri-La" (1985).

8/ BANDOLERO "Paris Latino" : un "one-hit-wonder" français fabuleusement produit. Les textes ne veulent rien dire, le riff de guitare est fabuleux... un hymne des soirées du 16ème arrondissement de Paris de l'année 1983. Plébiscité à l'époque par les grandes radios périphériques, le titre sera repéré par Madonna qui demandera à son petit ami "Jellybean" d'en faire la promo aux USA pour une signature son son label Sire Records en 1984.

9/ JUSTIN TIMBERLAKE "Can't Stop The Feeling" (Strobe Ultimix) : mon hymne de l'été 2016 sans contestation possible ! Une funky roborative avec un ad lib gospelisant.

10/ JUSTIN TIMBERLAKE "Suit & Tie" (DJ Memê Tuxedo Mix) : un "double power" pour Justin  (que je n'avais jamais joué dans mes sets). Félicitations au brésilien Dj Memê pour son mix uptempo. On retrouve Jay Z dans le break rap.

11/ SOPHIE ELLIS-BEXTOR "Murder On The Dancefloor" (Extended) : un physique de rêve, une voix d'une sensualité absolue avec ce petit accent londonien pour ce qui fut le titre le plus joué de l'année 2002 en Europe. Les accords des couplets rappellent étrangement ceux du remix 1980 de "Be Thankful For What You Got" de William de Vaughn, sans doute source de l'inspiration.

12/ PATAWAWA "Red & White" (Dr Packer Remix) : les re-edits décidément à l'honneur dans ce set avec le retour de Dr Packer, l'un des meilleurs d'entre eux, pour ce titre de nu-disco de l'année 2016.

samedi 26 novembre 2016

N° 270 : Dance The Night Away



Playlist :

NATALIE COLE  "Pink Cadillac" (Club Vocal)
BIZARRE INC "Took My Love" (Original Flavour Mix)
D. RAMIREZ "Brutal Power" (Barber Remix)
TECHNOTRONIC "Pump Up The Jam" (Vocal Attack)
NELSON ''FFWD'' CRUZ "My House" (My House Is Your Dub Mix)
JOHNNY CORPORATE "In The Pocket"
POCKETS "Come Go With Me" (Joey Negro Found A Place Mix)
ALFRED AZZETTO "Give It Up Give It Up" (Alfred's Main Mix)
NILE RODGERS "Do What You Wanna Do" (The Reflex Greatest Dancer Mix)
NATE JAMES "The Message" (Messy Boys Vocal Remix)
TINASHE "Player" (Cutmore Club Mix)
SPACE MASTER "Jumping To The Party" (U.S.U. Mix)

samedi 22 octobre 2016

N° 269 : Divas Are Forever (Ann Nesby, Blind Colors, DJ Spen...)




PLAYLIST :

THIRD WORLD "Now That We Found Love" (12" Version)
BLIND COLORS feat. Melonie Daniels Walker "Found Love" (David Morales Classic Mix)
THE FOREIGN EXCHANGE "Can't Turn Around" (Shino Blackk Edit)
JAMIROQUAI "Seven Days In Sunny June (Steve Mac Classic Mix)
BRIAN TRANSEAU "Relativity"
CLIMBERS feat. Yasmine Azaiez "Left Your Love" (Director's Cut Signature Mix)
DJ SPEN & THOMMY DAVIS "MacArthur Park" (Dj Spen & Thommy Davis New Disco Mix)
ANN NESBY "Hold On" (Uplifting Garage Mix)
FRED EVERYTHING & GIOM "A Better World" (Original Mix)
DOUG WILLIS "Doug Ya Wanna Boogie" (Original Mix)
CLUB 69 "The Theme"

lundi 10 octobre 2016

N° 268 : The Brutal House Megamix (Clivillés & Cole, Coldcut, The Mackenzie, Mix Masters...)



1/ GRACE JONES "Love On Top Of Love" (Garage House Mix) (1989) : l'une des premières productions du duo de remixers Clivillés & Cole. Il existe un autre "Clivillés & Cole Garage House Mix" (plus progressif et envoûtant) que j'ai joué dans un précédent set et qui semble ne figurer que sur le maxi US.

2/ SOUL REBELLION "Simple Rhythm" (Decareydited Vocal Version) : une confidentielle production Arthur Baker (sans doute entendue dans le Skydance) et sortie sur le petit label Cardiac Records en 1990.

3/ COLDCUT "People Hold On" (Full Length Disco Mix) : c'est par hasard en accompagnant son mari (le musicien et producteur Ian Devaney) à une session d’enregistrement organisée par Coldcut que Lisa Stansfield posa sa voix sur cet hymne décisif de l'histoire de la house music. S'ensuivit une luxuriante carrière solo ponctuée de hits soul dont le mélancolique "All Around The World" qui lui ouvrit les portes du marché américain.

4/ D. RAMIREZ "Brutal Power" (Original Mix) : une adaptation de l'hymne house de Nitro Deluxe "Let's Get Brutal" (1987).

5/ BEN DELAY "Be Mine" (Original Mix) : une production allemande totalement vintage sortie sur Nervous Records en 2015.

6/ MIX MASTERS "In The Mix" (Original Mix) (1990) : des DJ's de Chicago à ne pas confondre avec le projet italien Mix Master (le hit "Grand Piano").

7/ 808 STATE "Pacific 212" : une vénération de la célèbre beatbox de Roland affichée par ce quatuor originaire de Sheffield. Il me semble que la radio Maxximum jouait en 1989 la version originale (Pacific 707) de ce morceau plutôt méditatif. Le remix joué ici fut commercialisé l'année suivante et est l’œuvre de Justin Strauss.

8/ THE MACKENZIE "Chicago Trip" : une techno belge de 1989 qui s'inspire fortement du "French Kiss" de Lil' Louis. Amnesia sortira un titre dans la même veine l'année suivante, "Drop The Stick".

9/ DUKE DUMONT "Won't Look Back" (Shadow Child Remix) : une "Black Box-like" house flamboyante même si après l'explosion du refrain, les couplets dépouillés dans un pur style Todd Terry s'effondrent un peu. La chanteuse Yolanda Quartey porte le titre la rage chevillée au corps. Originaire de Bristol, elle a notamment collaboré avec Massive Attack et Jazzanova. Appréciez l'une de ses performances live sur "Crazy" de Gnarls Barkley. L'avenir des divas house est assuré !

10/ ALLUSION "Looking For Base" (Original Mix) : on reste dans l'esprit old school avec une inspiration "Inner City" et son sample tellement identifiable par notre cerveau reptilien qu'il est désormais officiellement panthéonisé.

11/ SEDUCTION "(You're My One And Only) True Love" (New York House Mix 1) : Clivillés & Cole se sont bien défoulés sur l'ensemble des remixes qu'ils ont réalisé pour le girl band Seduction dont ils étaient les producteurs. Ici, les voix originales ont totalement disparu au profit de samples de Rochelle Fleming (FIRST CHOICE "Let No Man Put Asunder"). A l'écoute du single, il ne faut pas être grand clerc pour imaginer que les versions originales représentaient la concession commerciale mais que la quintessence étaient dans les remixes.

12/ THE HACKER "Shockwave" (Gesaffelstein Remix) : des samples qui lorgnent du côté de "Rock To The Beat" de 101 et d'"Anasthasia" de T99. The Hacker est un DJ producteur grenoblois vétéran de la scène techno. Ce remix est réalisé par un autre producteur français, Gesaffelstein. Un feu d'artifice de sons fabuleux avec notamment un gimmick bien gras qui semble provenir d'un gros "mono" genre Pro One de Sequential Circuits, un synthé historique de la techno.

13/ DJ SLY "For the Kraftwerk" (Rework) : les artistes techno vouent une véritable vénération pour le groupe allemand Kraftwerk, voyant en ce quatuor au look d'une froideur extrême l'émanation de la révolution par les machines, celles-là même qui sont l'essence de leur musique. Le DJ italien DJ Sly rend ici hommage au titre "Home Computer".

lundi 3 octobre 2016

N° 267 : That Funky Touch (Tracy Weber, La Toya Jackson, Weeks & Co...)



1) TRACY WEBER "Sure Shot" (Larry Levan Mix) : la pochette qui fait figurer le buste d'une fille marqué d'une cible fut hélas prémonitoire pour cette prometteuse artiste, tuée par balle trois mois après la sortie de ce premier single, hit majeur qui atteignit la 3e place du Billboard Hot Dance Club Play en février 1981.

2/ GAME "Gotta Take Your Love"
(1981) : preuve éclatante de la maîtrise totale du son funky US par les producteurs italiens des 80's. Dans cette lignée, on retrouve les groupes Advance, Kano, Firefly et Change.

3/ NEW JERSEY CONNECTION "Love Dont Come Easy" (Original 12" Mix) : 1981, année faste (du moins an niveau musical !) avec ce pur one-shot concocté par des musiciens de studio. Il fut signé chez Carrère en 1983... avec un pressage désastreux.

4/ Dr. PACKER "The Flow" : un re-edit de "Go With The Flow", follow-up du retentissant "Rock Your World" sorti par WEEKS & CO en 1981, bien entendu.

5/ LA TOYA JACKSON "Betcha Gonna Need My Lovin'" (Decareydited Mix) : dans la grande famille Jackson, je demande la petite soeur, 5e dans la lignée. Un brillant single que je jouais au Patch Club en 1983 (si vous vous demandez ce qu'est ce mystérieux Patch Club, reportez-vous à mes précédents articles et nombreuses mentions sur le sujet !).
La carrière de La Toya fut toutefois pavée d'échecs et sa vie parsemée de scandales et de controverses (elle accusa son père d'inceste dans un livre sorti dans les années 90).

6/ THE SUNBURST BAND "The Secret Life Of Us" (The Reflex Revision)/  "The Secret Life Of Us" (The Reflex Vocodub Revision) : si je réalisais un blind test, je suis persuadé que la majorité des participants s’exclamerait de bonne foi "C'est Chic !".
Cette "cocotte" qui rythme le mix et qui rappelle le grand Nile Rodgers est sans doute celle de Tony Remy, guitariste du groupe. The Sunburst Band tutoie le niveau de Jamiroquai avec hélas la notoriété en moins et ce, malgré un nombre conséquent de titres de haute volée.
Le remix est signé The Reflex alias Nicolas Laugier, un DJ/producteur français qui a également collaboré avec Cerrone... et Nile Rodgers.

7/ I LEVEL "Minefield" (1983) : un titre anglais assez confidentiel dans un style latino-jazz-soul, une niche de la pop anglaise des années 80 (Animal Nightlife, Matt Bianco...)
Sur la face B du maxi, le mini-hit "Give Me" sorti l'année précédente aux USA avec un remix de John Luongo.

8/ BOHANNON "Let's Start II Dance" (Disconet Remix) : un titre tribal, hypnotique et rageur remixé en 1981 par Jonathan Fearing. La version originale date de 1978. La chanteuse Caroline Crawford, ancienne choriste du label Motown, réalise ici une performance vocale exceptionnelle. Ce fut un hit mondial en 1981 mais la France passa à côté.

9/ TAYLOR DAYNE "Tell It To My Heart" (Extended Version) : un titre à l'origine pressenti pour Madonna. Mais grâce à une démo convaincante financée avec ses propres deniers, c'est bien Taylor Dayne qui rafle la mise en 1987 pour un premier single qui s'écoulera à près d'1 million d'exemplaires.

10/ ELLA HENDERSON "Ghost" (Dave Aude Extended Mix)
: switch brutal vers l'année 2014, loin des riffs funky, avec une candidate de X Factor UK saison 6, même pas finaliste, mais qui "rebondit" (comme disent les adeptes des incongruités linguistiques !) en s'offrant un N°1 dans les charts locaux avec ce titre très "vintage soul" remixé de manière punchy par le californien Dave Audé.
En 2015, elle collaborera avec l'excellent Kygo pour "Here For You" avec une interprétation digne d'Adèle.

11/ HUSKY "With You" (Husky's Bobbin Head Mix)
(2016) : dernière production en date pour l'australien Husky, membre du groupe Random Soul. Une vocal deep-house sexy qui s’immisce parfaitement dans la tendance actuelle.
Prêtez une écoute attentive à son album solo "Break Free" sorti l'année dernière.

12/ ADRI BLOCK & CHRIS MARINA "The Sound Of Loneliness" (Original)
: la voix la plus glamour de la pop-folk californienne, j'ai nommé celle de Stevie Nicks, l'une des deux chanteuse du groupe Fleetwood Mac, groupe mythique des 70's. Le titre remixé ici est "Dreams", extrait de l'album que chacun se doit de posséder dans sa discothèque : "Rumours" (1977).

vendredi 23 septembre 2016

N° 266 : A Twisted Journey Into House



Playlist : 


FANATIX feat. Sterling Ensemble "Call On Me" (DJ Spen, Gary Hudgins, & Thommy Davis Remix)
SHLOMI AMBER "Foolish Games" (Shlomi Aber's Blackout version)
CHRIS ISAAK "Wicked Game" (Fatboy Slim Remix)
SWEET COFFEE "Keep On Running" (Sterac club)
OFFICE GOSSIP "Street Talk"
KERRI CHANDLER "Track 1 Revisited" (Reel to Reel Mix)
X-STATIC "I'm Standing" (Dreamland Version)
SMOKIN BEATS "Dreams" (KOT Vocal)
BUMP & FLEX "Promises" (Jazz'n'Groove Remix)
PHYSICS "Viva L'Amore" (Dalminjo Latino Syltety Mix)
BARRY MANILOW "Copacabana 2005" (Pete Lorimer Vocal House Excursion)

samedi 3 septembre 2016

N° 265 : Cool Summer Beach Party (Style Council, Late Nite Tuff Guy Edits, Hall & Oates...)



1/ THE STYLE COUNCIL "Long Hot Summer" (1983) : souvenir estudiantin d'un bel été londonien qui succédait à un printemps épouvantablement humide (je me demande d'ailleurs si j'avais subi autant de jours de pluie consécutifs dans ma vie !).
The Style Council, duo composé de Paul Weller (ex-membre du groupe punk The Jam) et du clavier Mick Talbot, symbolise cette soul anglaise un peu dandy qui tenta de se faire une place au soleil dans les années 80.
Beaucoup plus enjoués, les singles "Shout To The Top" (1984), "Walls Come Tumbling Down" (1985) et "Have You Ever Had It Blue" (1986) côtoyèrent également les charts et méritent le détour.

2/ et 3/ APPO "Fantasy Island" (Original Mix) / EARTH, WIND & FIRE "Fantasy" (Blaze Remix) : quand je pense qu'à la fin des années 70, le public acclamait ce titre pourtant très pointu, on mesure à quel point la Vulgate et la médiocrité qui la caractérise ont aujourd'hui pris le pouvoir.

3/ OFRA HAZA "Im Nin' Alu" (Extended Mix) : un véritable coup de tonnerre, un mix énorme...une découverte Skydance RLP en provenance d'Israël, le dernier pays auquel on aurait pensé pour nous sortir un tube dance en cette année 1987. Le Skymix du regretté Patrick Baudu (un ancien producteur de Skyrock ?) reste une archive introuvable. Quant à Ofra Haza, elle est décédée en 2000 à l'âge de 42 ans.

4/ SIA "Cheap Thrills" (Select Mix Remix) : moi qui abhorre le raggaeton, voilà un titre de Sia qui me sied, l'interprétation étant puissante et précise, comme d'habitude... et l'intervention de Sean Paul est suffisamment courte pour ne pas m'agacer.
Bande-son certifiée de l'été 2016.

5/ MICHAEL JACKSON "They Don't Care About Us" (Dallas Austin Main Mix)
  (1995) : un titre plus scandé que mélodique qui fut entaché d'un soupçon d'antisémitisme. Je ne pense pas que Jackson ait été à ce point malavisé pour se compromettre dans des prises de position politiques sur une question aussi sensible, le titre revendiquant plutôt un mal-être social propre à la communauté afro-américaine et que 8 années de présidence Obama n'auront pas réussi à guérir.

6/ IYAZ "Replay" (Stacy Mier Mix) : un titre de 2010 qui me rappelle l'époque où j'hébergeais dans mon bureau un stagiaire totalement fan de R'n'B et qui ne manquait pas de me faire découvrir quelques pépites comme celle-ci. J'avais d'ailleurs mis une excellente webradio américaine en fond sonore sur mon PC pour ambiancer nos journées de travail.
Les "open space" d'aujourd'hui, loin d'avoir convaincu sur leur efficacité, ne permettent hélas plus cette liberté. 

7/ TOTO "Africa Bless The Rains" (LNTG Epic Journey) : le concert de ce groupe de "requins de studio" le 4 février 1987 au Zenith de Paris reste pour moi un souvenir mémorable. Un show sans failles au son maîtrisé. En revanche, j'ai récemment revu le chanteur Bobby Kimball dans une émission de Patrick Sébastien ("Les Années Bonheur") et je n'ai pu que constater les dégâts. Après avoir sombré dans la drogue et même s'il semblait sorti de l'ornière, il n'était plus que l'ombre de lui-même, sa voix l'ayant totalement abandonné.

8/ HALL & OATES "Method Of Modern Love" (LP Version) : une ambiance rock californienne mâtinée de soul dont ce duo originaire de Philadelphie possédait tous les secrets. "Rich Girl" (1987) fut leur premier N°1 mais je me souviens surtout de "Kiss On My List" (1980) et bien entendu "I Can't Go For That" (1981). Son apogée coïncide avec la sortie en 1984 de l'album "Big Bam Boom" dont est extrait ce titre.

9/ GEORGE MICHAEL "Monkey" (Ultimix) : un mix nerveux saupoudré d'edits bienvenus. La collaboration avec Jimmy Jam & Terry Lewis s'avère fructueuse et permet en 1987 à l'éphèbe de signer un 4ème N°1 U.S. tiré de"Faith", son premier album solo.

10/ MILLI VANILLI "Girl You Know It's True" (N.Y.C. Subway Mix) : empli de samples improbables, ce remix à l'appellation américaine frauduleuse est en tout point prodigieux et même si le producteur Frank Farian a grugé son monde avec ses artistes factices, il est de la lignée des grands, comme Bortolotti.

11/ TRICKSKI "Beginning" : un titre qui a accompagné mes virées au volant de divers bolides dans le jeu GTA 5. Le sample vous rappelle sans doute "La Fièvre" de NTM. Il est extrait de "My Lady" des Crusaders.

12/ LATE NITE TUFF GUY "Not In Love Anymore" (LNTG Rework) : ce gars porte bien son surnom, adepte des re-edits de tracks de "fin de soirée" comme ce "I Keep Forgettin'" de Michael McDonald, déjà utilisé par Warren G pour le hit "Regulate".

13/ DR. PACKER "Always" : un autre génie du re-edit avec cette fois-ci la version de "As" par Gene Harris (1977). Dr. Packer est une "maison de qualité" et les amateurs de rare groove peuvent se jeter sur ses œuvres les yeux fermés mais les oreilles grandes ouvertes.

14/ MADONNA 'La Isla Bonita" (Extended) : final avec un classique. Le titre écrit par Patrick Leonard (auteur de tubes comme "Who's That Girl" ou bien "Like A Prayer") avait été proposé à Michael Jackson, qui l'avait refusé.

dimanche 19 juin 2016

N° 264 : 80s Madness



PLAYLIST : 

JANET JACKSON : "Escapade" (Ultimix)
RICK ASTLEY : "Whenever You Need Somebody" (Lonely Hearts Mix)
ALEXANDER O'NEAL : "Criticize" (Remix)
PEBBLES : "Mercedes Boy" (Extended Version)
JANET JACKSON "The Pleasure Principle" (The Shep Pettibone Mix)
HITHOUSE : "Jack To The Sound Of The Underground" (Dynamic Vision)
SEDUCTION : "Two To Make It Right" (The Cole & Clivillés Dub Mix)
CRIMINAL ELEMENT ORCHESTRA : "Do You Like It"
SHANNON : "Give Me Tonight" (Select Mix Remix)
YAZOO : "Situation" (Ben Liebrand DMC Mix)
GIACCA & FLORES : "Delight" (Original Mix)
NICOLE : "Don't You Want My Love"
Dr ROBERT & KIM MAZELLE : "Wait!" (Long Mix)
PHASE II : "Reachin'" (Original Brotherhood Mix)

mardi 17 mai 2016

N° 263 : Mellow My Mix (Hi-Gloss, Kenny Thomas, Casual Connection...)



1/ THE ALAN PARSONS PROJECT "I Wouldn't Want To Be Like You" (Decareydited Mix) : un peu cosmic et funky à la fois, un chef d’œuvre assez méconnu de l'auteur des hits "Eye In The Sky" et "Don't Answer Me".

2/ CASUAL CONNECTION "Give It To Ya" (Casual Connection Edit) : un puissant re-edit de "All Night Long" des MARY JANE GIRLS (repris d'ailleurs par Jay Mondi & The Livin' Bass au début des années 90).

3/ ALIEN DISCO SUGAR "Never Know" : edit de la version instrumentale du classique "mellow" de HI-GLOSS, excellente formation sortie des fourneaux du label Prelude Records en 1981.

4/ HI-GLOSS "You'll Never Know" : beaucoup d'émotion dans l’interprétation et de mélancolie dans la mélodie. Je crois que si Régine ou Jane Manson avaient réalisé une adaptation de ce titre à l'époque, cela aurait pu faire un énorme carton ! mais voilà... je ne crois pas que ce titre ait été porté à la connaissance du public français. Dommage.

5/ KENNY THOMAS "Best Of You" (Sunshine Mix) : une voix de velours très proche de celle de James Taylor et une reprise d'une ballade de Booker T. Jones. Un single qui a plutôt bien fonctionné en France.

6/ THE BRAND NEW HEAVIES "Never Stop" (Extended Version) : un classique du registre acid-jazz, un style qui a eu son heure de gloire au début des années 90 avec le label Talkin' Loud.

7/ JT & THE BIG FAMILY "Moments In Soul" : splendide "italienerie" bourrée de samples dont on reconnaîtra notamment :
  • "Back To Life" de SOUL II SOUL
  • "When The Levee Breaks" de LED ZEPPELIN (la rythmique lourde vers 21'20")
  • "Moments In Love" de ART OF NOISE (le son au synthé Fairlight)
  • "For The Love Of Money" des O'JAYS (le riff de basse)

8/ CASUAL CONNECTION "Do Thangs" : justement un re-edit du titre des O'Jays.

9/ THE S.O.S. BAND "Just Be Good To Me" (Special Version) : un peu long mais un final grandiose par Jimmy Jam & Terry Lewis. Bien sûr, on se rappellera que Beats International avait aussi scoré avec sa reprise reggae.

10/ IMAGINATION "Just An Illusion" (Correct Claps Mix) : sans doute que l'on a demandé au remixeur de revoir sa copie au niveau du clap... d'où ce nom de mix un peu saugrenu ! mais on redécouvre les pistes de ce titre qui ne perdra jamais une miette de son pouvoir magique.

11/ BOBBY BROWN "Don't Be Cruel" (Rapacious Mix) : fantastique mix réalisé par L.A. Reid & Babyface et découvert dans le Skydance, un soir de 1988.

12/ GEORGE MICHAEL "Fast Love part II" (Fully Extended Mix) : souvenir de mes ultimes mois à l'animation des N°1 Dance sur Skyrock le soir en access. Je démarrais cette version sur le passage pompé sur "Forget Me Nots" de Patrice Rushen.

dimanche 24 avril 2016

N° 262 : The Unclassifiable Mix (Adri Block, Ross Couch, Kylie Minogue, Swan Lake...)



J'avoue que je me délecte à fabriquer des sets sans aucune cohérence musicale. Ils empruntent une route que l'on croit rectiligne puis soudain bifurquent vers un chemin de traverse pour se perdre finalement dans quelque maquis, zonant entre l'underground et la pop la plus mielleuse... ils sont inclassables... et bien entendu injouables en soirée, trop déroutants qu'ils sont pour ne pas vider la piste.

J'avais découvert le groupe californien KLIQUE en 1981 avec le très happy "Love's Dance", l'inévitable ADRI BLOCK, invité récurrent de mes sets, transforme en une sorte de "deep funky house" un autre de leurs tubes : "I Can't Shake This Feeling" et récidive en nous exhumant une ballade sirupeuse du groupe T-CONNECTION, "Love Odyssey (Love Shines Forever)", qu'il révise en "Always Together".

La house underground n'est pas en reste avec 3 missiles lancés du haut de l'empyrée du genre :

  • ROSS COUCH "Stronger"
  • THE CHECKUP "Hold Me Real Close" (Original Mix)
  • VINCENZO "The HangOver" (Office Gossip Mix)
Mais la pop la plus mainstream apparaît bientôt. En  1994, David Morales apporte sa touche majestueuse au tube du groupe irlandais D:REAM pour "U R The Best Thing" (Def Klub Mix). La version originale me rappelle d'ailleurs les hits du groupe Secchi.

FORREST, quant à lui,  a toujours excellé dans les reprise de vieux standard comme ce "Feel The Need In Me" (12inch Extended Version) des Detroit Emeralds.
BIG FUN "Can't Shake The Feeling" et KYLIE MINOGUE "What Do I Have To Do" (Between The Sheets Mix) sont deux joyaux de remixes concoctés par Stock, Aitken Waterman, ce trio qui, à la fin des années 80, réussit à sortir la house de sa tanière pour la faire adopter par le grand public

Final poisseux au cœur des bas-fonds de Chicago :

  • BOOTLEGGERS "Hot Mix III" (X-Plicit-Mix) sorti en 1988
  • SWAN LAKE, l'un des pseudos de Todd Terry, avec "In The Name Of Love" sorti la même année.

samedi 26 mars 2016

N° 261 : The Retro Signature



Un mix qui met en valeur quelques maîtres du re-edit de vieux disco-funk.

Après une ouverture de set tout à fait mielleuse extraite de Burnin' (1978),  fabuleux album de Carol Douglas construit en "continuous playing", vous découvrirez un edit boosté du classique You've Got What It Takes de Bobby Thurston par le DJ grec Alien Disco Sugar suivi d'un arrangement très deep-house de Thriller par Soulpersona, un orfèvre en la matière, sans oublier le Docteur Packer, sans doute le plus productif des trois, qui nous gratifie d'une nouvelle ligne de synthé-basse à l'occasion de sa réinterprétation de Just A Little Bit Of Jazz de Nick Straker Band (qui figure sur l'album éponyme également d'une urgence absolue).

De vieilles gloires house débarquent avec Ten City remixé par Morales, Darcy Alonso, rareté sans doute entendue dans le Skydance tout comme à coup sûr Lisa Lisa & Cult Jam qui, comme Shannon et Rob Base, découvrait les joies du sampling à tout crin.

Final très pop 80's avec les anglaises Mel & Kim et Kim Wilde.

Tracklisting : 

CAROL DOUGLAS "Fell In Love For The First Time Today"
ALIEN DISCO SUGAR "Blows My Mind"
MICHAEL JACKSON "Thriller" (Soulpersona Extended Version)
Dr. PACKER "Stratosphere"
TEN CITY "Whatever Makes You Happy" (New York City Mix)
DARCY ALONSO "Waited So Long" (Waited For The House Mix)
LISA LISA & CULT JAM "Together-Ruh" (F.F. On The Floor Mix)
SHANNON "Give Me Tonight" (Dub Version)
ROB BASE & DJ E-Z ROCK "Get On The Dancefloor" (The Surgical Sky King Dub)
KIM WILDE "You Came" (The Shep Pettibone Mix)
MEL & KIM "Showing Out" (Extended 12'')

samedi 5 mars 2016

N° 260 : Spirit of '92, The Return




PLAYLIST :

SNAP "Rhythm Is A Dancer (12Inch Mix)
SELECTOR "Move Your Body" (Dub Mix)
TECHNOTRONIC "Get Up" (Dance Action Mix)
ABYALE "The Snooker" (Club '92)
EJECA "Night Rays"
Z FACTOR "We'll Keep Climbing" (Joey Negro Rodox Dub)
MIXMASTERS "In The Mix" (Fast Eddie's Mix)
CURTIS McCLAIN "The House Music Anthem" (Director's Cut Retro Signature Mix)
GLOBAL MIND "In The Heat" (Victor Simonelli's Classic Mix)
CHRIS LAKE & CHRIS LORENZO "Piano Hand" (Original Mix)
RALPHIE ROSARIO "An Instrumental Need" (Club Need)
DANNY J. LEWIS "A Definition Of Garage" (Vox Dub)
TODD TERRY "Leaving Me Again" (Sebb Junior Remix)
MK "Always" (Stonebridge Nice MBX Mix)

vendredi 19 février 2016

N° 259 : A Vintage Jam Session


PLAYLIST : 

THE JAMMERS "Be Mine Tonight" (Shep Pettibone Original Mix)
ADRI BLOCK "My Last Call" (Original Mix)
THE S.O.S. BAND "Take Your Time (Do It Right)"
THELMA HOUSTON "If You Feel It"
SONNY FODERA & KEVIN KIND "Someone To Count On"
MOUSSE T. "Ooh Song Pt. 2"
GENE FARRIS "The Way To Go" (Original)
K.O.T. "Burn So Deep" (Sandy's Disco Burn)
MUTINY "Bliss" (Masters At Work Main Mix)
VOICES "Voices In My Mind" (CJ Mackintosh Remix)
MISTURA feat. Kendra Cash "Smile" (Joey Negro Club Mix)
SPRING "No Time (For Crying)" (Joey Negro Re-Edit)

dimanche 24 janvier 2016

N° 258 : R U Ready 2 Get On Down (Croatia Squad, Stephanie Mills, Michael Jackson...)



PLAYLIST : 

  • Mr MOON feat. Desy "Gonna Give You" (Richard Earnshaw Remix)
  • REEL PEOPLE feat. Tony Momrelle "Golden Lady" (Louie Vega Roots Mix)
  • JOHN LEGEND "Ordinary People" (Jihad Muhammad Remix)
  • BLOCK & CROWN "Be Good" (Original Mix)
  • STEPHANIE MILLS "Put Your Body In It" (Gigamesh Master Mix)
  • COGNAC "Incomparable"
  • PLATINUM DOUG "Brown Sugar" (Croatia Squad Remix)
  • CROATIA SQUAD "Back To Life" (Original Mix)
  • THE CHECKUP "Surrender Yourself" (Original Mix)
  • MICHAEL JACKSON "Love Never Felt So Good" (David Morales & Eric Kupper Mix)
  • CHAKA KHAN "Love You All My Lifetime" (Garage Mix)

samedi 9 janvier 2016

N° 257 : Get Your Groove On (Maysa Leak, Paul Oakenfold, Zapp, Casual Connection edits...)




1/ MAYSA "Simpatico" : originaire de Baltimore (Maryland), Maysa Leak embrasse la carrière en tant que choriste pour Stevie Wonder dans les années 80 avant de rejoindre Jean-Paul "Bluey" Maunick créateur du groupe d'acid-jazz Incognito et d'en devenir la chanteuse officielle quelques temps plus tard.
Une voix rauque, puissante et chaleureuse que le monde de la house music découvre en 1993 avec le tube Givin' It Up remixé par Roger S, quand les puristes de la soul apprécient plutôt ses talents sur la reprise de Don't You Worry 'Bout A Thing de Stevie Wonder.
En 1998, Jocelyn Brown la rejoint sur un titre éternellement panthéonisé de la soulful house, Nights Over Egypt, créé quelques années plus tôt par le très "gnangnan"  trio The Jones Girls.

A son actif, 12 albums solo passés inaperçus en France car trop élégante pour recevoir un écho favorable de la part des programmateurs radio adeptes du bourrinage en règle pour des auditeurs abêtis auxquels il faut dégager du "temps de cerveau disponible" pour leur faire avaler toutes les couleuvres des insidieux plans marketing. Voilà pour la première diatribe de 2016 ! La prochaine dans quelques paragraphes.

J'ai choisi Simpatico, extrait de l'album Metamorphosis sorti en 2008, pour démarrer de manière sage et tranquille ce set (qui ne tardera toutefois pas à lâcher les chevaux).

2/ YO YO HONEY "Groove On" (Perfecto Mix) : un mix délicat de l'anglais Paul Oakenfold, icône du dee-jaying britannique, initiateur des premières soirées au son balearic à Londres et plutôt éclectique dans ses choix, bien que progressivement tourné vers la trance Goa (Grace, BT, le label Perfecto). On lui doit des mixes épiques comme celui de Unfinished Sympathy de Massive Attack, Even Better Than The Real Thing de U2 ou encore Generations Of Love de Jesus Loves You (Boy George).

Groove On fit également l'objet d'une lancinante version house de DJ Pierre, mais j'ai découvert il y a quelques jours une revisite "rare groove" réalisée par l'anglais Soulpersona, toujours très inspiré dans ses remixes de classiques.

3/ BEATS INTERNATIONAL "Won't Talk About It" (One Big Bad World Mix) : le son est hélas un peu pourri, faute à une loop saturée par Norman Cook.

4/ INNOCENCE "Natural Thing" (Creation) : un  groupe familier des oreilles des auditeurs de la radio Maxximum au début des années 90. De sa très courte carrière (1990-1992), on aura surtout retenu la version Elevation de ce titre (la face A), qui , dans un break chill-out, emprunte carrément le solo de guitare de David Gilmour sur Shine On You Crazy Diamond.

5/ DJ BUTCHER "However Do You Want Me" : en 1990, le groupe anglais Soul II Soul apparaissait comme un oasis de sérénité au cœur d'un maelstrom de sons acides et tumultueux. Taulier du label Chopshop, Dj Butcher, le DJ grec et non le "Boucher Hip-Hop de Brisbane" qui est un homonyme, réalise une version rare groove de Back To Life totalement respectueuse de l'héritage de Jazzie B.

6/ CASUAL CONNECTION "The Message" (Casual Connection Boogie Funk Rework) : toujours dans le registre des re-dits impeccables, voici Casual Connection, un talentueux DJ originaire de Perth (Australie) dont la liste des méfaits a démarré avec l'EP Sugar en octobre 2014. S'attaquant prioritairement aux vieux funks aux basses slappées, il leur procure une cure de jouvence tout en émondant le mix pour ne retenir que les parties les plus catchy.

Le classique The Message de GrandMaster Flash nous rappelle que le hip-hop fut et n'est hélas plus, progressivement fagocyté par le hardcore et autres pollutions sonores certifiées dont se délecte une bonne partie des jeunes d'aujourd'hui. Dans l'un des villages proches de celui où j'habite occasionnellement, j'ai encore en tête l'image d'un groupe de garçons et filles assis en silence devant un arrêt de bus, les mines tristes et déconfites devant un ghetto blaster bon marché déversant une rythmique et un flow totalement indigents. Sans doute que ces petites nanas rêveraient de quelque chose de plus sexy ou romantique, mais elles semblaient inféodées à la loi de ce que ces petits lascars de campagne leur imposaient.
De cette forme de terrorisme culturel, seules une grande personnalité et une soif de culture peuvent permettre de s'en libérer, mais lorsque que l'on a 12 ou 15 ans, difficile d'échapper à la "loi du Milieu", ce conformisme forcé qui permet de s'intégrer et de se rassurer au sein d'un groupe, si médiocre soit il, quand le choix de l'émancipation fait poindre le risque du rejet et de l'isolement.

7/ NEWCLEUS "Na Na Beat" (Vocal) : ça n'est pas son tube absolu (Jam On It et Jam On Revenge lui sont musicalement supérieurs), mais Na Na Beat témoigne de ce hip-hop froid et synthétique qu'avait proposé (sans grand succès toutefois) ce groupe de NY accoutré de tenues futuristes.

8/ ZAPP "More Bounce To The Ounce" (Casual Connection Edit) : produit par Bootsy Collins, ce morceau de l'été 1980 reste le tube mythique et abondamment samplé du groupe fondé par Roger Troutman. Neuf minutes de riffs, de basses slappées de talk box et de vocoders qu'inévitablement notre ami Casual Connection remanie pour ne garder que les "bonnes mesures" (comme un éditeur présente les "bonnes feuilles" d'un bouquin à des journalistes pressés de donner leur avis sans avoir à s'en pastiller la lecture complète).
En avril 1999, Roger connaîtra une fin tragique, sans doute abattu à coup de revolver par son frère Larry à la sortie de son studio.

9/ TOTO COELO "Milk From The Coconut" (Razormaid) :  un gros tube du Patch Club de La Varenne St-Hilaire en 1983 ! avec son refrain aux allusions grivoises évidentes ("you take the milk from the coconut"), ce girls band anglais éphémère ne se moquait-il pas un peu des respectables Kid Creole & The Coconuts (qui eux-mêmes ne manquait pas de plaisanter sur la chose avec Don't Take My Coconut) ? Les arrangements sont en tout les cas assez proches de ceux de Wonderful Thing ou Stool Pigeon.

10/ ACT "Snobbery And Decay" (Extended) / ACT "Snobbery And Decay" (That's Entertainment) : un fabuleux titre de la fin de l'époque new-wave hélas totalement passé inaperçu. On y retrouve l'ex-chanteuse du groupe Propaganda, l'extravagante Claudia Brücken, accompagnée du dandy écossais Thomas Leer. Le clip très esthétique mais féroce à l'encontre des fastes du show-biz ne rencontra finalement pas un public peut-être désireux d'explorer de nouvelles tendances.

11/ GARY CLAIL "Human Nature" (There's Something Wrong With Me Mix) : joué en décro dans mes émissions du samedi soir en 1991, il s'agit à nouveau d'un mix de Paul Oakenfold. Sorti chez BMG, le titre ne rencontra aucun succès.

12/ THE DANCEFLOOR OUTLAWS "Panda" : aussi incroyable que cela puisse paraître, le sample est piqué sur Parce Que Tu Crois, un titre mineur de Charles Aznavour qu'avait déjà samplé Dr Dre sur What's The Difference. Je remercie encore le site Whosampled pour m'avoir confirmé une information dont j'avais déjà entendu parler il y a quelques années.