vendredi 9 octobre 2009

N° 39 : Diving in the underground (Underground Sound Of Lisbon, Rollo, George Morel, The Boss...)

Set non disponible



1/ S.S.R. "To be house" : une des premières "italieneries" que j'ai jouées dans mes Top Dance Megamixes. J'avais été séduit par cette utilisation intéressante du "Can you feel it" de Mr Fingers (un monument de la deep-house) auquel Bortolotti avait fait ajouter une nouvelle mélodie.

2/ CE CE ROGERS "Brothers and sisters" : "joué par Maurice Joshua dans son set pour la Max Party ! ". Comme le ferait l'appellation "Vu à la télé", c'est un titre qui doit rassurer l'auditeur par sa qualité supposée... et vous ne serez pas déçus ! Ce House mix est l'œuvre de Kerri Chandler, l'un des plus prolifiques producteurs américains avec bientôt 20 ans de carrière au compteur.

Ce Ce Rogers est l'auteur du classique tube garage-gospel "Someday" sorti en 1987 et produit par Marshall Jefferson. Chanteur à messages, il restera cependant dans la pénombre de l'underground, capté une seule fois par la lumière des projecteurs lors de la sortie du single "All join hands" remixé par David Morales en 1990.

3/ MOREL'S GROOVE PT. 7 "A touch of jazz" : les 11 volumes des Morel's Grooves ont fait le bonheur du label Strictly Rhythm. Très inégaux, ils restent l'apanage de la frange la plus underground des house lovers. J'ai saupoudré ce titre de l'acapella de "The time is now" de MOLOKO.

4/AMIRA "Walk" : le turco-allemand Mousse T. propose un arrangement dans la lignée du phénoménal remix de "Keep pushin'" de BORIS DLUGOSCH, titre qui l'avait fait connaître en 1995.

5/ THE HED BOYS "Girls + boys" : Joey Negro et son acolyte le Docteur Livingstone sévissent encore. Le sample du gimmick m'évoque immédiatement "Jingo" de CANDIDO et je réalise donc un mash-up pour l'occasion.
Autre sample : "Girls out on the floor" de Jesse Velez (1985) , un obscur (un de plus !) titre house sorti sur le label de Chicago, Trax Records.
1985-1987 : trois années de grand flottement dans la dance music, 3 années d'errances dans ses conjectures, la funky music agonisant avec avoir pactisé avec les boîtes à rythmes, la house music balbutiant en proposant des titres musicalement plus que discutables.

Finalement, c'est lorsque cette house a commencé à devenir écoutable pour le plus grand nombre que Skyrock et RLP lui ont offert une formidable tribune avec le Skydance, me permettant d'accrocher in extremis le wagon de queue au lieu de bifurquer vers une autre vie plus pépère et emplie de nostalgie.

6/ FREAK POWER "Turn on, tune in, cop out" : l'analogie entre les deux arrangements (notamment la ligne de basse) m'amène tout naturellement à enchaîner sur le seul tube de ce groupe créé par Norman Cook (Fatboy Slim). Le remix est signé des PLAYBOYS, duo dans lequel on retrouve John Reid (Pizzaman, Nightcrawlers).
"Turn on, tune in, cop out" est un détournement du slogan hippie des années 60 "Turning on, tuning in and dropping out" qui signifie "S'exciter, se brancher et tout plaquer", un beau symbole solipsiste.

7/ UNDERGROUND SOUND OF LISBON "So get up" : au milieu des années 90, on sut que Lisbonne était la nouvelle place chaude de la house européenne, une capitale capable de supplanter une Ibiza à la réputation surfaite. Ce premier "scud" signé chez l'honorable maison TRIBAL AMERICA aurait pu être le signe annonciateur d'une "portuguese touch" mais il n'en fut rien. Cependant, l'ambiance nocturne semble y être prometteuse et cosy : www.golisbon.com/night-life/clubs.html

8/ Mr & Mrs SMITH "Gotta get loose" : pas de Brad Pitt et d'Angelina Jolie ici mais une production méconnue du label Hooj Choons fondé par le DJ Jerry Dickens pour arrondir ses fins de mois. La gloire viendra en 1992 avec le tube de Felix "Don't you want me" concocté par Rollo (Faithless). Hooj Choons est assez emblématique de la handbag house avec des artistes comme JX ("Son of a gun"), Andronicus ("Make you whole"), Tin Tin Out ("The feeling") ou Hyper Go Go ("High").

9/ THE BOSS "Congo" (D Max Mix +) : un set underground sans Morales perdrait de sa saveur. Un rythme batucada emprunté au "Give it up" des GOOD MEN ou bien au "Batucada" de DJ DERO ? qui sait. Le cri est celui de Loleatta Holloway sur "Crash goes love", morceau dont le précieux acapella a été utilisé pour le tube de SPACE MASTER "I need you"et le "Witch Docktor" de Armand Van Helden, pour n'en citer que quelques-uns.
Je réalise un mash-up avec l'acapella de"I pray" par ALYSHA WARREN.

10/ REEL 2 REAL "Can you feel it?" : de la même veine que les 3 premiers titres du groupe. C'est cependant le dernier tube en France, le concept ayant sans doute fini par lasser.

11/ COOL JACK "Jus' Come" : un très efficace remix des Rhythm Masters qui reprend un gimmick conçu par Todd Terry et utilisé - avec un culot monstre - par ce dernier sur différents remixes d'artistes au début des années 90. Cette production sortie sur le label Airplay en France en 1996 est restée très confidentielle, les mixes "hard house" de Sharp et des Rhythm Masters n'ayant pas été retenus.

12/ THE O.T. QUARTET "Hold that sucker down" : Encore un chef d'œuvre de Rollo avec ce titre "trance" qui bénéficiera d'une importante série de remixes dont ce Brutal Mix. Finaud comme pas un, le label français Happy Music signera l'une de ses plus belles réussites commerciales, empochant le jackpot dans la foulée avec les tubes de FAITHLESS et la série des Rollo :
"Rollo va au Camping"
"Rollo devient mystique"
"Rolo devient spirituel"

Le mix étant totalement instrumental, je glisse furtivement l'acapella de "Keep it comin'" par C & C MUSIC FACTORY.

13/ FAITHLESS "Insomnia" (Monster Mix) : de retour de Londres avec le joyau, j'avais réussi à convaincre mon Directeur des Programmes de le jouer avant tous nos concurrents des gros réseaux FM. Une des rares fois où j'ai pu imposer un titre totalement underground sur cette radio alors d'une frilosité croissante.

Amateurs de groove, le funk des années 80 revient en force la semaine prochaine.

3 commentaires:

  1. Encore un Set de folie, tout simplement! Tres belle entrée avec ce titre de SSR que je trouve également génial. J'ai d'ailleurs eu le plaisir, récemment, de trouver le vinyl dans une brocante. Gros coup de cœur pour "Amira - Walk" et "Coll jack -Jus' Come". Et des valeurs sur et de très bon souvenirs comme Faithless, freak power, real 2 real, the hed boys et l'inoubliable OT Quartet.
    Je découvre avec plaisir cette part7 des morel's groove. ma préférée reste pour l'instant la part 4.

    bref, encore merci Dj Bertrand pour cette sélection et pour ce mix toujours aussi bon!

    RépondreSupprimer
  2. Pas sûr du jackpot pour OT Quartet (un de mes anthems), c'est resté assez underground et assez peu vendu en France à mon avis...
    En fait j'ai l'impression que 90% des maxis Happy Music se sont très peu vendus, ils ont vécu uniquement sur les gros tubes. En gros ils ont fait leur boulot quoi, en utilisant l'argent des tubes pour sortir une majorité de non tubes, ce que l'industrie de la musique ne fait plus aujourd'hui, ne sortant un titre que s'ils sont sûr que ça marche...

    RépondreSupprimer
  3. Salut Sanlogik,

    Je pense qu'en compilations et diffusions radio, ils ont quand même empoché le jackpot même si ça reste underground.
    N'oublions pas que 50% de l'édition sur un titre, c'est une manne financière fantastique pour un label.

    RépondreSupprimer